Une ode au quatre cinq zéro

Discuter le bout de gras, refaire le monde, éventuellement, boire un coup avec les copains.

Modérateurs: Tauliers, Barmans

Règles du forum
Toujours, la charte, tu respecteras.

Une ode au quatre cinq zéro

Messagede Ficounet » 17 Aoû 2009, 09:36

La Presse a écrit:Des contraventions de stationnement trois fois plus chères
Les contraventions pour stationnement illégal coûteront bientôt jusqu'à trois fois plus cher à Montréal, a appris La Presse. L'administration Tremblay imposera en octobre cette augmentation draconienne, qui rapportera 14 millions supplémentaires à la Ville.

«Le problème, c'est que les gens se garent partout, résume le responsable du dossier au comité exécutif, Sammy Forcillo. C'est un problème de sécurité routière.»

Pour l'heure, ceux qui se garent illégalement s'exposent à une amende de 30$. Avec les frais administratifs, la facture peut grimper jusqu'à 42$. Les pénalités sont les mêmes pour ceux qui garent leur voiture dans une zone interdite, dans une zone pour handicapés ou dans une zone où il est interdit d'immobiliser son véhicule.

Mais dès le 1er octobre, les sanctions deviendront beaucoup plus sévères. Les amendes pour stationnement interdit, actuellement de 30$, varieront entre 40$ et 60$, plus les frais administratifs. Ceux qui se gareront dans des zones d'arrêt interdit, généralement situées près des intersections, paieront bientôt entre 60$ et 100$, frais administratifs en sus.

Mais la hausse la plus marquée vise ceux qui se garent illégalement dans des zones réservées aux handicapés et dans les voies réservées aux autobus. Les amendes atteindront de 100$ à 200$, plus les frais. C'est trois fois plus que la pénalité actuelle.

L'an dernier, 1,2 million de contraventions ont été distribuées pour stationnement illégal à Montréal, à peu près le même nombre que l'année précédente. Ces amendes ont rapporté 53 millions à la Ville. Si le nombre de contraventions reste le même que l'an passé, les nouvelles pénalités rapporteront 14 millions de plus.

Sammy Forcillo assure que c'est la sécurité, et non la perspective d'engranger des revenus supplémentaires, qui motive l'administration Tremblay. Car les voitures qui s'immobilisent près des intersections et dans des voies réservées décuplent les risques d'accident. Le conseiller estime que ces amendes auront un effet dissuasif.

«Ce n'est pas la somme d'argent qui est importante, c'est la sécurité routière qui nous préoccupe, a-t-il indiqué. C'est à cet égard qu'on veut décourager, démoraliser les gens qui ne suivent pas les règles.»

«Une arnaque»

Alfredo Munoz n'est pas de cet avis. Le président de SOS Ticket, une entreprise qui aide les automobilistes à contester leurs contraventions, estime que la nouvelle mesure de la Ville est une «arnaque».

«C'est uniquement une façon de faire de l'argent, un point c'est tout, dénonce-t-il. Ce serait peut-être bien de gérer les fonds publics adéquatement avant de commencer à fouiller de plus en plus dans les poches des automobilistes.»

L'ancien policier estime que, si la Ville avait réellement la sécurité routière à coeur, elle reviendrait sur sa décision d'imposer des compressions au SPVM. Dans la foulée d'un exercice minceur lié à la crise économique, en mars, l'administration Tremblay a réduit de 13,8 millions le budget de son corps de police.

Dans une ville où les panneaux de permission/d'interdiction sont incompréhensibles et les marques au sol effacées (je me suis pris un jour un PV pour m'être garé sur un passage piéton devenu invisible car la peinture avait disparu !), voilà encore un moyen pour traire les automobilistes qui ont l'audace de s'aventurer dans le cinq un quatre.
Déjà qu'il faut maintenant payer les parcmètres même le dimanche, ce qui a eu pour effet en ce qui nous concerne de ne plus mettre les roues ni les pieds au centre-ville le week-end, ce genre de projet va m'inciter à mieux connaitre les vastes parking des Costco, IGA et autre centres d'achats de banlieue, afin d'être sûr de ne pas me faire racketter par la mafia municipale montréalaise avide de dollars.

Image
Avatar de l’utilisateur
Ficounet
Éthylo-maître
Éthylo-maître
 
Messages: 5987
Inscription: 07 Jan 2006, 15:49
Localisation: Montréal

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede Nikky » 17 Aoû 2009, 09:53

Il est grand temps que tu utilises les transports en commun cher Fifi, toi qui vit pourtant dans un quartier qui est bien desservi ;-)
Mes amis, l'amour est cent fois meilleur que la haine. L'espoir est meilleur que la peur. L'optimisme est meilleur que le désespoir. Alors, aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde. J.Layton
Avatar de l’utilisateur
Nikky
Intraveineuse
Intraveineuse
 
Messages: 5705
Inscription: 09 Jan 2006, 20:49
Localisation: Quintana Roo, Mexique

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede Ficounet » 17 Aoû 2009, 10:00

Celui qui souffre de dégagement de fumée régulièrement ?
Avatar de l’utilisateur
Ficounet
Éthylo-maître
Éthylo-maître
 
Messages: 5987
Inscription: 07 Jan 2006, 15:49
Localisation: Montréal

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede Nikky » 17 Aoû 2009, 10:33

Montréal est conçue de plus en plus pour décourager les automobilistes d'y circuler. Ce n'est pas forcément mauvais, écologiquement c'est une bonne idée et avoir moins de voitures laissera plus de places aux piétons et aux cyclistes. Je pense que Montréal doit continuer à aller dans ce sens: rues piétonnières, commerces à proximité, transports en commun, pistes cyclables, etc.

Ayant vécu 6 ans sur l'île de Montréal, j'utilisais très souvent des moyens de transport alternatifs quand je devais me déplacer sur l'île (particulièrement pour les secteurs Plateau Mont-Royal, centre-ville et Vieux-Montréal). Je prenais la voiture seulement pour aller vers le West Island (pas le choix) et aux endroits où je savais me garer sans problème. Il y a longtemps que j'ai compris (moi) que rouler et se garer à Montréal est un exercice périlleux, autant pour le conducteur que pour son porte-feuille.

Personnellement, quand je vois une voiture stationnée en double dans une rue achalandée comme le boulevard St-Laurent, ou garée juste à l'extrémité d'une rue où il y a un stop (ou feu de circulation), oui je trouve ça dangereux.

Alors la triple augmentation pour les contraventions concernant le parking illégal, pourquoi pas. En autant que cet argent serve à améliorer le système de transport en commun, le développement de rues piétonnières ou autres amélioration des infrastructures et non à remplir les poches des dirigeants...mais ça c'est une autre histoire, on s'entend.

De toute façon, les banlieusards n'ont plus besoin d'aller à Montréal: tous les services sont accessibles dans les villes comme Longueuil, Laval, Rosemère: restos divers, cafés, terrasses, commerces, grandes surfaces, salles de spectacles, de théâtre, cinémas, écoles, campus d'universités, centres sportifs. Tout ça bien souvent de meilleure qualité que ceux à Montréal, accessibles et moins cher.

Même notre Ficounet fait son shopping en banlieue tout en payant des taxes pour entretenir une ville où il ne met plus les pieds durant les week-ends.

Montréal, c'est bon pour les festivals et l'ambiance, mais après...ça reste assez moyen (pour ce qu'on paie).
Mes amis, l'amour est cent fois meilleur que la haine. L'espoir est meilleur que la peur. L'optimisme est meilleur que le désespoir. Alors, aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde. J.Layton
Avatar de l’utilisateur
Nikky
Intraveineuse
Intraveineuse
 
Messages: 5705
Inscription: 09 Jan 2006, 20:49
Localisation: Quintana Roo, Mexique

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede george » 17 Aoû 2009, 11:28

Montréal, c'est bon pour les festivals et l'ambiance, mais après...ça reste assez moyen (pour ce qu'on paie). :shock:

La JFMisation des esprits est en marche. :lol:
C'est dingue de voir comment ce truc s'installe insidieusement dans les têtes. :wink:
Le CD est à la musique, ce que MAC DO est à la nourriture. Vinyle for ever
george
Café serré
Café serré
 
Messages: 120
Inscription: 28 Sep 2008, 11:05
Localisation: Nantes

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede JeanSeb » 17 Aoû 2009, 12:03

Moi j'aime vraiment Montréal. je sais que ça fait bizarre à entendre, mais je l'avoue. J'ai fait le choix d'habiter sur le Plateau, où posséder une voiture est carrément masochiste. Par contre, je suis à 30 sec. du métro. L'idéal, pour Montréal, c'est d'opter pour le transport en commun. Je loue une voiture lorsque je veux aller à l'extérieur. Ça évite des maux de tête et d'avoir à déplacer son char à 4h30 du matin les jours de tempête de neige.

Je pourrais vivre à Longueuil et Laval et avoir mon auto sans problème, mais j'ai vraiment pas envie de vivre en banlieue. J'ai vécu avec ma famille à Charlesbourg (maintenant fusionné à Québec) assez longtemps.
Avatar de l’utilisateur
JeanSeb
Café serré
Café serré
 
Messages: 396
Inscription: 20 Sep 2006, 00:19
Localisation: Montréal

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede Ficounet » 17 Aoû 2009, 12:17

Nikky a écrit:De toute façon, les banlieusards n'ont plus besoin d'aller à Montréal

Tu décris ici le mal sournois qui détruit cette ville. C'est bien beau de faire la célébration de l'écologie et un plaidoyer pour les transports en communs. Le hic, c'est que ça demande des investissements. Quand il s'agit d'inciter sans rien investir, d'empêcher les gens de circuler, de les faire raquer pour stationner, et même d'instaurer un péage en se comparant à Londres ou Copenhague, le cercueil montréalais va alors se fermer hermétiquement. On verra les entreprises dégager sur une des rives nord ou sud, puisque les employés sont déjà presque tous des 450.
Bien sûr que les voitures ne doivent pas stationner dans les couloirs de bus ou aux endroits dangereux. Le problème est qu'à Montréal, les endroits dangereux varient avec l'heure de la journée, que la signalisation sur la route disparait en même temps qu'apparaissent les nids de poules, que les panneaux sont un foutoir comme on n'en voit nulle par ailleurs, que cette ville manque cruellement de stationnement souterrains. Plutôt que d'avoir un doute, je vais magasiner ailleurs, là où il y a de la place, là ou c'est gratuit de s'arrêter.
Les grandes villes de ce monde font payer leur stationnement aussi, mais elles ont quelque chose d'unique, d'exclusif à proposer. Montréal non. Et puis au moins dans ces villes là, la situation est claire: on te propose moult stationnements souterrains, et si tu veux te garer le long du trottoir, il est indiqué clairement que tu as le droit ou pas. À Montréal, c'est dans le genre que peut-être que oui si ta voiture est bleue et à condition que ce soit entre minuit et 13h23 du matin du côté gauche les jours impairs sauf le jeudi après-midi. Putain, à Manhattan c'est si simple ! Pourtant des voitures, il y en a.
Mon premier PV, je l'ai eu au vieux port, alors que j'étais stationné sur une place avec un parcmètre dans lequel j'avais mis des sous. Je ne pouvais pas imaginer à l'époque qu'il fut des heures où même là où il y a des parcmètres, le stationnement pouvait devenir interdit. Jamais vu ça ailleurs !

Une ville organisée par des couillons.
Avatar de l’utilisateur
Ficounet
Éthylo-maître
Éthylo-maître
 
Messages: 5987
Inscription: 07 Jan 2006, 15:49
Localisation: Montréal

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede Nikky » 17 Aoû 2009, 12:46

Tu décris ici le mal sournois qui détruit cette ville. C'est bien beau de faire la célébration de l'écologie et un plaidoyer pour les transports en communs. Le hic, c'est que ça demande des investissements. Quand il s'agit d'inciter sans rien investir, d'empêcher les gens de circuler, de les faire raquer pour stationner, (...) le cercueil montréalais va alors se fermer hermétiquement.

C'est un peu ce que je dis. Si Montréal se ferme ainsi, et bien qu'au minimum il rende la ville agréable aux Montréalais qui y vivent avec l'argent provenant des contraventions (il y aura toujours des 450 qui rouleront sur l'île). Ça serait un investissement.

Ensuite, il y a quand même une bonne partie des gens qui se garent en sachant parfaitement qu'ils n'ont pas/plus le droit, ou ne prenne pas la peine de lire les panneaux. Mais là-dessus, on est d'accord, les panneaux sont loin d'être clairs même pour un titulaire d'un doctorat.

JeanSeb a écrit:Moi j'aime vraiment Montréal. je sais que ça fait bizarre à entendre, mais je l'avoue.

Je ne déteste pas Montréal non plus, ça reste quand même une ville unique et agréable malgré les inconvénients. J'y serais restée si j'avais trouvé une propriété à mon goût, avec mes critères, mais j'en ai pas trouvé malgré mon budget élevé. Je n'allais quand même pas élever ma fille dans Parc Extension ou Verdun. Cependant, je vis à quelques minutes à pied de DEUX stations de métro et je me retrouve direct sur le Plateau en 25 minutes de trajet. Ficounet par exemple, doit prendre autant de temps en voiture en partant d'Outremont, si on inclus le temps de trouver un parking légal.
Mes amis, l'amour est cent fois meilleur que la haine. L'espoir est meilleur que la peur. L'optimisme est meilleur que le désespoir. Alors, aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde. J.Layton
Avatar de l’utilisateur
Nikky
Intraveineuse
Intraveineuse
 
Messages: 5705
Inscription: 09 Jan 2006, 20:49
Localisation: Quintana Roo, Mexique

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede Ficounet » 17 Aoû 2009, 12:57

Je ne vais jamais sur le plateau. Donc voiture ou pas...
Avatar de l’utilisateur
Ficounet
Éthylo-maître
Éthylo-maître
 
Messages: 5987
Inscription: 07 Jan 2006, 15:49
Localisation: Montréal

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede Nikky » 17 Aoû 2009, 15:25

Ficounet a écrit:Je ne vais jamais sur le plateau. Donc voiture ou pas...

T'as raison, y'a trop de Français. :o
Avatar de l’utilisateur
Nikky
Intraveineuse
Intraveineuse
 
Messages: 5705
Inscription: 09 Jan 2006, 20:49
Localisation: Quintana Roo, Mexique

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede surfnblue » 17 Aoû 2009, 16:11

J'ai roulé dans pas mal de coins du monde.
Le seul (SEUL) ou j'ai accumulé le plus de PV est.... est....
Tic-tic-tic-tic
- Sans hésitation: Québec!
- Hé oui, mesdames et messieurs, bonne réponse! Facile c'est vrai mais en moins de 5 secondes, c'est honorable.
- Facile!
- Oui mais honorable.
- Mais facile
- On s'entend.
Avatar de l’utilisateur
surfnblue
Café serré
Café serré
 
Messages: 451
Inscription: 17 Jan 2009, 05:58
Localisation: Nice

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede Ficounet » 17 Aoû 2009, 16:22

Nikky a écrit:T'as raison, y'a trop de Français. :o

Je pourrais dire aussi que je ne vais pas à Montréal-nord, il y a trop d'Haïtiens. Mais là, ça passe moins bien tout d'un coup.
Avatar de l’utilisateur
Ficounet
Éthylo-maître
Éthylo-maître
 
Messages: 5987
Inscription: 07 Jan 2006, 15:49
Localisation: Montréal

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede Nikky » 17 Aoû 2009, 18:42

Je pourrais dire aussi que je ne vais pas à Montréal-nord, il y a trop d'Haïtiens. Mais là, ça passe moins bien tout d'un coup.


As-tu déjà essayé? :lol:

Moi non plus je ne vais pas à Mourial-Nord, y'a trop d'Haïtiens, mais surtout trop de gangs non recommandables et ça adonne que ce sont des Haïtiens et des Latinos. Il n'y a rien de mal à dire les choses telles qu'elles sont. Mais on s'éloigne du sujet.
Mes amis, l'amour est cent fois meilleur que la haine. L'espoir est meilleur que la peur. L'optimisme est meilleur que le désespoir. Alors, aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde. J.Layton
Avatar de l’utilisateur
Nikky
Intraveineuse
Intraveineuse
 
Messages: 5705
Inscription: 09 Jan 2006, 20:49
Localisation: Quintana Roo, Mexique

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede frantsous » 17 Aoû 2009, 20:32

Ficounet a écrit:afin d'être sûr de ne pas me faire racketter par la mafia municipale montréalaise avide de dollars.


En tout cas, les panneaux ne sont pas importés d'Italie, la preuve:

Image

Ils ont du trouver d'autres combines depuis la céramique importée pour le tunnel Lafontaine :D
Avatar de l’utilisateur
frantsous
Bibine en fût
Bibine en fût
 
Messages: 742
Inscription: 07 Jan 2006, 13:46
Localisation: Montreal

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede bayard » 18 Aoû 2009, 07:15

Montréal fait une tentative de suicide!!! :twisted:
Avec le temps, nos rêves sont de plus en plus faciles à réaliser; le plus dur, c'est d'être certain que ce sont bien nos propres rêves!... (Moi M'aime)
bayard
Bibine en fût
Bibine en fût
 
Messages: 555
Inscription: 09 Juil 2007, 09:00

Re: Une ode au quatre cinq zéro

Messagede Magister » 18 Aoû 2009, 08:20

Montréal hait les automobilistes, ça fait des années qu'on le sait, et c'est une excellente vache à lait! Le bon temps des parcométres gratuit le dimanche et le soir, et sinon 25¢ de l'heure, c'est f i i n i i.

Et les panneaux, bonjour l'angoisse:
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Magister
Bibine en fût
Bibine en fût
 
Messages: 669
Inscription: 10 Jan 2006, 15:50
Localisation: Rive Nord

Complexe de colonisé

Messagede ivanovitch » 18 Aoû 2009, 09:09

Toujours ce besoin de se prouver que l'on peut faire aussi bien que les autres, et mieux.

Montréal s'est dotée d'une "politique de transports en commun" nous répètent les élus.

En fait, ils veulent imiter Paris. Je constate que depuis Delanoe, Paris veut inciter le gens à utiliser les transports en commun. Toutes les place de stationnement sur les boulevards des maréchaux sont munies d'un parcomètre pour éviter que les banlieusards ne s'y garent avant de prendre le métro pour aller plus loin ( chose que je faisais jadis) .

Cependant, j'ai constaté aussi une amélioration sérieuse des transports en commun.Même le dimanche, on n'attend rarement un métro plus de cinq minutes, alors qu'autrefois, on pouvait attendre entre 15 et 20 minutes. Des lignes d'autobus qui ne roulaient plus le dimanche ont été remises en sevice, et là aussi, on n'attend jamais plus de 10 minutes .

Je doute que les transports de Montréal aient la capacité de fournir un tel service. Ils n'ont pas été foutus de faire face à l'augmentation d'affluence due à l'ouverture de la ligne de Laval.

Le comble du ridicule, c'est l'usage de la bicyclette dans une ville où le temps ne le permet pas six mois par an. Mais ça plait à l'électorat écolo. L'autre jour, j'ai lu qu'à Paris, ce service coute de plus en plus cher à la ville en raison des vols et déprédation. Le contrat avec la compagnie privée qui exploite les bixi stipule que la ville doit i payer si le taux de pertes, vol... dépasse 4 %, Or ce seuil est déjà dépassé, et la ville commence a recevoir des factures assez conséquentes.

Je pense aussi que cette politique a permis à beaucoup de fonctionnaires de la ville de faire des "voyages d'étude" à Paris aux frais de la princesse.
ivanovitch
Bibine en fût
Bibine en fût
 
Messages: 842
Inscription: 10 Jan 2006, 20:58
Localisation: Bas St-Laurent


Retourner vers Autour du zinc

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité

cron